ME CONTACTER 

Mail : art-nature@wanadoo.fr  Tel : 06-21-89-16-19 / 03-29-60-98-43 

 

Patrick Liaud, 

NATURALISTE, TAXIDERMISTE, ENTOMOLOGISTE 

Meilleurs Ouvriers de France / Champion d'Europe 2002 et 2006 

Compteur Global gratuit sans inscription

Protection des collections 

 


Un animal naturalisé n’aime pas les gros écarts de température, l’humidité, les rayons solaires ou lunaire et certains insectes. 

 

Les trois premiers sont plus facile à gérer que les insectes. Certes, Ils sont utiles dans la nature, car ils passent après les mouches et leurs larves consommateur de chair, et eux finissent le travail en consommant la peaux et les poils/plumes. 

 

En gros nous avons trois espèces qui peuvent ravager une collections d’animaux naturalisé : 

- la mite
- l’anthrène
- le dermestre
__________________ 

La mite, est un petit papillon  de 6 mm de long au moeurs nocturne, la femelle va pondre  et au stade larvaire , la chenille, est une consommatrice kératine, ce en quoi le poil et la plume sont composés.. La chenille se file un tunnel de soie qui recouvre le tissu où elle s’alimente, ou encore, elle se construit un fourreau de soie qu’elle transporte avec elle. Des fibres du tissu et des excréments y sont incorporés. La chenille se confectionne ensuite un fourreau de soie pour la métamorphose. À l’intérieur, elle se transforme tout d’abord en chrysalide, puis devient un papillon. La chenille peut vivre sans nourriture pendant quelque temps, et il peut s’écouler quelques semaines ou plus de trois ans entre le stade de la chenille et celui de l’adulte ailé. 

 

L’anthrène est un petit coléoptère qui fait partie de la famille des dermestidés (mangeurs de peau). Elle mesure environ 3 mm et peut vivre entre 2 et 6 semaines. Son corps, ovale et convexe, est noir avec des écailles microscopiques brunes, blanches et jaunes. La larve mesure entre 4 et 5 mm et possède un corps velu alterné de bandes brun clair et brun foncé. La femelle pond ses œufs près des sources de nourriture dans les crevasses et les lieux sombres et abrités. Une fois qu’elle a émergé de l’œuf, et ce, jusqu’au stade adulte, la larve vit dans le noir et se nourrit de matériel organique tel les cheveux, les poils et les plumes d’animaux, les insectes, les tapis, les fourrures, etc. 

 

Les dermestes, 6 à 9 mm, appartiennent à l’ordre des coléoptères. Les femelles pondent leurs œufs sur la viande ou sur leur source de nourriture. Lorsqu’elles n’en trouvent pas, elles pondent alors dans des fissures, près du garde-manger. Les larves brunâtres sont poilues. Le dermeste du lard préfère les aliments qui contiennent du gras ou de l’huile ainsi que les substances animales. On peut remarquer des larves et des exuvies poilues (peaux qu’elles ont perdues lors des mues) sur les plumes, les peaux d’animaux, les animaux naturalisés, les insectes morts. 

 

--------------------------- 


Voici un bref descriptifs de ses brigands, maintenant quelques conseils pour tenter de les faire disparaître. 

 


Préventivement : 

 - Avant d’intégrer sa place, tous animal naturalisé devraient être mis en « quarantaine  »     (cf technique de désinfection, ci-dessous)
 

 

 - Les taxidermies, préparations ostéologiques doivent être préparé correctement. (je pense surtout à ceux qui veulent faire leur trophées et laissent des débris de cartilage ou graisse dans les crânes, ou ne décornent pas les mouflons, chamois ….) 


 - Déposer des pièges à phéromones (pour les mites), leur inspection vous permettra de voir si il y a début d’invasion régulièrement mettre de l’insecticide sur vos pièces de taxidermie et/ou d’ostéologie. 

 


Curativement : 

 


Deux technique efficace : 

 

- La congélation, mettez la pièce à - 20°C pendant un mois, il faut que l’animal soit surpris et n’ai pas le temps de se mettre en diapause.
 

 

- Mettez la pièce dans un grand sac, style sac poubelle, injectez un bon insecticide puis fermer bien comme il faut l’ouverture, laisser agir une quinzaine de jour en réinjectant de l’insecticide une ou deux fois. 

 

- Cumuler les deux techniques est encore mieux ! 

Là, il est trop tard ...
Il fallait agir avant !!!