ME CONTACTER 

Mail : art-nature@wanadoo.fr  Tel : 06-21-89-16-19 / 03-29-60-98-43 

 

Patrick Liaud, 

NATURALISTE, TAXIDERMISTE, ENTOMOLOGISTE 

Meilleurs Ouvriers de France / Champion d'Europe 2002 et 2006 

Compteur Global gratuit sans inscription

Moulage intégral d'un poisson 

Albula vulpes (Linnaeus, 1758) 

 

Le  Bonefish,  Albula  vulpes,  possède  plusieurs  noms vernaculaires.  Selon  les  pays,  on  l’appelle  :  renard  blanc (white  fox),  fantôme  des  flats  (ghost  of  the  flats),  fantôme gris  (grey  ghost),  fouilleur  (grubber),  poisson  banane (banana fish). 

Le  bonefish  a  beau  être  présent  dans  la  plupart  des mers  du  globe,  on  ne  sait  presque  rien  des  premiers stades de son cycle de vie. La livrée d’un bonefish adulte est bleu-vert sur le haut du dos et brillamment argentée sur les flancs et le ventre. Des  stries  longitudinales  plus  foncées  s’observent  entre chaque   rangée   d’écailles,   au   moins   sur   la   moitié supérieure  du  corps. Contrairement  à  la  plupart  des  poissons,  l’œil  du bonefish  est  protégé  par  une  paupière  adipeuse  translucide. 

 Une fois le poisson congelé dans la position désirée, faire un plan de joint avec de l'argile autour de lui.


 

Faire un mélange  "crèmeux" avec  de la résine polyester et  du mastic polyester, rajouter le durcisseur et appliquer sur le poisson. 

Dès que c'est pris, faire des couches de renfort avec de la fibre de verre imprégnée de résine. 

Retourner le poisson, enlever le plan de joint en argile, graisser le côté résine qui apparaît en dessous de celui-ci et effectuer une coulée d'impression comme au début… 

... puis renforçer l’ensemble. 

Découper le tour pour avoir quelque chose de propre et aussi de facile à ouvrir. 

Démouler en vous aidant d'un tournevis 

Voici une demi-coque... 

... Et l'autre avec le poisson au milieu, en haut de la photo, vous pouvez voir le moule pour les nageoires qui a été réalisé suivant le même principe. 

Laver méticuleusement le moule et le laisser sécher, nous allons passer à l'étape du moulage. Graisser l'intérieur des moules. 

J'utilise de la résine polyester pour mouler les nageoires (avec de la fibre de verre fin, en renfort), car elle est légèrement transparente, et pour le corps j'y rajoute du mastic polyester. 

Reste à refermer le moule et laisser prendre. Je renforce en faisant quelques coulées par rotation avec de la résine que j'introduis par l’oeil. 

Démoulage en s'aidant d'un tournevis. 

Le premier côté vient en général facilement, pour l'autre il faut prendre son temps, mais cela se passe bien normalement. 

Voici le moule du corps et celui des nageoires, le moulage du poisson et des nageoires ; les deux premières étapes sont terminées. 

Les yeux du bonefish étant très particuliers, j'ai décidé de les peindre moi-même. Des yeux non peints, de la peinture et une belle photo pour s'aider, et bien sûr un peu de temps ... 

Il ne reste plus qu'à les installer sur le moulage du corps et fixer les nageoires pectorales et ventrales. Une première couche de peinture argentée, fera ressortir les éventuels défauts (qui seront corrigés) et uniformisera l'ensemble. 

Reste à faire le plus long, mais aussi le plus fun la peinture. Plusieurs techniques sont employées, l'aérographe, le feutre, le pinceau, le doigt et même parfois l'éponge. De temps en temps, je vais dehors avec mon poisson pour voir le rendu avec la lumière naturelle... De la patience, de la patience...
Une fois satisfait du résultat, une couche de vernis est appliqué ; brillant, satiné ou mat suivant le rendu voulu. 

L'oeil du bonefish est protégé par une membrane transparente, il faut donc la refaire. 

Voici une petite série de photos du poisson sous différents angles. 

Et installé chez le pêcheur. 

Moulage intégral d'un poisson 

Albula vulpes (Linnaeus, 1758) 

taxidermie des poissons, l'autre technique, art et nature : taxidermiste meilleur ouvrier de Franc. 

réplique de poissons trophées, no-kill, prendre et relaché...